Étude de réception auprès du public de « Tous Bénévoles » de Marseille-Provence Capitale européenne de la culture 2013

Synthèse de terrain de recherche par Marion Blet, Barbara Rieffly et Gloria Romanello

Téléchargez ce document de recherche en pdf

***

La campagne de communication des bénévoles est lancée dès 2012, voir la vidéo publiée par la Ville de Marseille

 


Devenez Benevoles par VilledeMarseille

Genèse et objectifs

Le réseau social « Tous Bénévoles » a été initié par la Mission 2013[1] de la Ville de Marseille. Profitant du foisonnement exceptionnel d’environ 500 manifestations culturelles et populaires, l’initiative « Tous Bénévoles » avait pour objectif principal de mobiliser les habitants de Marseille en leur proposant de s’engager et, par là même, de contribuer activement aux évènements et manifestations qui se sont déroulés lors de l’année 2013. Précisons, que l’échelle territoriale de ce réseau « Tous Bénévoles » était celle de la ville de Marseille et non pas de l’ensemble du territoire de Marseille-Provence Capitale européenne de la culture et que, contrairement à l’expérience de Lille 2000, à Marseille le service des bénévoles a été géré par la ville et non pas par l’association MP2013. À ce sujet, Odile Blanc, Chargée de Mission MP2013 à la ville de Marseille, Ville de Marseille et projet métropole, lors d’un entretien en janvier 2014 nous a expliqué que « tout d’abord ce n’était pas dans ses missions d’origine, elle n’en avait pas les moyens financièrement, ni humainement, ce qui revient au même parce qu’il aurait fallu quand même payer quelqu’un pour s’en occuper ».

Née de la proposition d’une association déjà active dans le bénévolat, la plateforme web « Tous Bénévoles »[2], présente cette initiative comme une opportunité unique pour les Marseillais dans le soutien à apporter à leur ville : « C’est une année exceptionnelle qui s’offre à nous ; Marseille a besoin des Marseillaises et des Marseillais pour soutenir les projets qui se dérouleront dans la Cité […] L’initiative « Tous Bénévoles » est donc lancée pour accueillir celles et ceux qui souhaitent s’engager activement, en donnant de leur temps, afin de soutenir leur Ville, dans l’organisation de cet évènement». Cette invitation aux Marseillais à rejoindre la ville de Marseille pour l’année 2013 est expliquée par la Mission 2013 en raison du fait que « nous avions eu une forte sollicitation de la part de la population pour qu’ils puissent être occupés concrètement dans l’organisation et la préparation de la programmation, effectivement quand on a lancé la campagne de communication, on s’est aperçus que c’était encore plus important que ce qu’on pensait » (Odile Blanc, Chargée de Mission MP2013). Dans ces éléments de présentation, le caractère exceptionnel dont bénéficie Marseille en 2013, en tant que ville, est très clairement mis en avant. De même, l’appel à la mobilisation de ses habitants est explicitement formulé. Cela laisse à penser que la construction, et l’existence, de ce réseau social reposaient sur le développement d’une prise de conscience citoyenne forte des Marseillais et sur la création d’un sentiment d’appartenance pour le rayonnement de Marseille à l’extérieur. L’action des bénévoles semblait être sollicitée, dans un premier temps, pour Marseille, dans la construction d’une image positive et attractive – plutôt que pour la spécificité et les enjeux des projets culturels et artistiques nécessitant une participation.

Au-delà de cet appel fort à soutenir, il est précisé que l’initiative « Tous Bénévoles » « porte les valeurs de la solidarité et de partage, et contribuera à renforcer durablement les liens sociaux sur notre territoire ». L’élan citoyen recherché dans la participation des bénévoles est également porteur d’une dimension humaine, éthique et sociale qui prend forme dans la rencontre avec l’Autre en favorisant le développement de liens sociaux durables sur un territoire. L’initiative « Tous Bénévoles » se conçoit et se développe comme un réseau social.

Le choix de la ville de Marseille aurait donc été premièrement la nécessité de faire face à l’imminente Capitale européenne de la culture, mais en réalité le choix a été fait sans véritable prise de conscience de la part de l’administration, qui s’est lancée dans le projet sans savoir où cela finirait. La volonté de créer une activité pour la ville de Marseille qui investisse dans le social et qui puisse dans une certaine façon rencontrer la faveur des citoyens ne venait qu’au deuxième plan. C’est ce que nous expliquera un des fondateurs et responsable de la plateforme Tous Bénévoles, on nous rappelant aussi que la création du Centre Bénévoles a été assez tardive, que vers la fin 2012[3].

[1] La Mission 2013 était une équipe de projet dédiée à la préparation et à l’accueil de l’évènement Marseille Capitale Européenne de la Culture 2013. Elle avait pour vocation d’assurer des missions transversales de pilotage, de coordination et de suivi des actions conduites par les Services municipaux et les Partenaires extérieurs au projet, en particulier l’Association Marseille-Provence 2013, qui avait en charge le montage de toute la programmation culturelle et artistique de l’année 2013.

[2] http://tous-benevoles.marseille.fr

[3] Le Centre Bénévoles est en fonctionnement depuis le 1er octobre 2012. Depuis il a organisé 17 sessions d’informations, des rencontres avec les bénévoles organisés le samedi soir.

Pour citer cet article : AUTHOR/S, "Étude de réception auprès du public de « Tous Bénévoles » de Marseille-Provence Capitale européenne de la culture 2013," in Public(s) ISSN 2553-5722, 06/07/2016, http://publics.hypotheses.org/428.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *