Des artistes dans la cité. Public(s) et espaces publics à l’épreuve de l’art contemporain

« Les Ateliers de la Cité »

Une recherche action (2015-2016)

Lames (CNRS UMR 7305)

en collaboration la Fondation Logirem et Sextant& +

 

 

Présentation de l’étude : Il s’agit pour cette étude d’évaluation de s’inscrire dans le cadre d’une recherche-action sur le territoire de La Bricarde et de Fonscolombes afin de produire une analyse et mise en perspective de l’insertion, de la réception et de l’appréciation des résidences d’artistes

 

LES OBJECTIFS

Il s’agit dans le cadre de l’étude et de cette recherche-action de mesurer l’impact et les effets produits par le programme Les Ateliers de la Cité sur un territoire où le projet est installé depuis 2007 et sur un territoire nouvellement investi.

Cette étude, la dimension comparative, doit également permettre une prise de distance afin d’apprécier le travail réalisé et son impact, mais aussi de repérer les bonnes pratiques et les bonnes méthodes permettant de faire évoluer notre initiative sur ces territoires.

Il s’agit également de donner à voir comment cette initiative peut essaimer au sein des territoires et comment elle peut être appliquée à d’autres niveaux.

Face à ce processus de transformation des usages et rapports sociaux et esthétiques que les individus construisent avec les arts et la culture, particulièrement au regard de formes de création qui composent avec l’espace public et privilégient la participation des publics, Les Ateliers de la Cité se présentent ainsi comme une étude de cas particulièrement intéressante, un terrain privilégié d’observation et d’analyse.

Le Lames, fort de son expérience dans le champ des enquêtes qualitatives sur l’espace urbain, les publics et les pratiques culturelles dispose pour ce travail d’évaluation et de réflexion de chercheurs compétents, qui connaissent bien le terrain marseillais et travaillent ces questions dans leurs activités de recherche.

Les Ateliers de la Cité engagent à cadrer et délimiter une recherche originale et territorialisée : dans des quartiers emblématiques de Marseille, dans le temps (en revenant en amont sur les réalisations passées et en suivant au fil des réalisations à venir), dans une perspective de recherche collective et qualitative. Cela permet en outre d’interroger à l’échelle locale un processus de démocratisation et des logiques de démocratie culturelle à l’œuvre, des formes de médiation, dans un contexte de reconfiguration et de requalification urbaine.

 

 

Journées d’étude

  • Des Cités et des oeuvres. Des mondes sociaux aux mondes de l’art, perspectives croisées (26 février 2016)

Consultez ici le Programme

  • Des artistes dans la cité. Public(s) et espaces publics à l’épreuve de l’art contemporain…(8 juillet 2016)

Consultez ici l’Affiche et le Programme

 

Sommaire du rapport final

Synthèse du rapport (prochainement en ligne)